L'association

Aide à la Formation Paramédicale au Népal

L'Association "Aide à la Formation Paramédicale au Népal" a pour objet l'amélioration de l'état de santé des populations des vallées reculées himalayennes,

  • en attribuant des bourses d'études destinées à la formation de personnel soignant,
  • en contribuant à la construction de dispensaires, au financement de leur équipement et/ou à la rétribution du personnel de santé,
  • plus généralement, en apportant une contribution à tout programme de développement sanitaire au Népal.

L'historique

Le drapeau du Népal

Le Népal est un pays himalayen renommé pour la beauté de ses hautes cimes et la chaleur de l'accueil de sa population.

Cependant, c'est un pays pauvre, mal développé, dont la population vit dans des conditions d'hygiène précaires.

Les villes comportent certes des quartiers modernes ; cependant, dans la grande majorité des villages, l'équipement électrique, quand il existe, est rudimentaire, et il n'y a pas l'eau courante ; les latrines ne sont pas encore présentes partout.

Transport d'un malade à cheval

En effet, l'escarpement du relief constitue une gêne considérable au développement des vallées reculées : hormis les principaux axes routiers, les déplacements et transports se font à pied ou a cheval.

Les maladies sont surtout infectieuses : diarrhées, bronchopathies, tuberculose, lèpre, surinfections des plaies, malnutrition infantile, et diabète dès lors que les conditions nutritionnelles s'améliorent.

  Hormis dans les centres urbains, le système de santé repose sur des dispensaires disséminés dans le pays. Mais le personnel infirmier, issu des régions les plus développées, rechigne à y rester. Or les jeunes originaires des vallées reculées, issus de familles d'agriculteurs, pauvres, ne peuvent financer eux-mêmes les études qui leur permettraient d'accéder aux métiers de santé  

Katmandou

La situation économique du pays n'est guère brillante : les ressources sont essentiellement agricoles ; le pays survit grâce aux revenus des travailleurs émigrés (Emirats, Japon). Ce mal-développement a engendré en 1996 une situation politique explosive qui a pris fin en 2006 avec l'instauration de la démocratie et la fin de la monarchie. Malgré une situation qui reste dramatique, des Népalais soucieux du développement de leur pays continuent à y travailler avec courage.

Qui sommes nous ?

L'association a été créée en 1992 à l'initiative des Docteurs Jean-Paul Hoff et Robert Eberlé, médecins Strasbourgeois, à la suite d'une randonnée effectuée dans la vallée de la Kali-Gandaki.

Bien qu'émerveillés par la beauté des paysages et l'accueil chaleureux des habitants, ils ont été émus par la pauvreté des conditions de vie de ces derniers. Désireux d'améliorer l'état de santé des populations ils décidèrent de favoriser la formation d'infirmiers locaux en finançant la formation de jeunes gens originaires des régions reculées et désireux d'y travailler. Ils ont sollicité le Docteur Françoise Halbwachs qui revenait de son deuxième séjour d'un an passé au dispensaire de Tatopani, en raison de sa connaissance du terrain.

Basée dans le Bas-Rhin, l'association est de droit local. Tous ses membres sont bénévoles. Les membres du conseil d'administration sont élus pour 6 ans, et ce conseil est renouvelé par 1/3 tous les 2 ans.

La réalisation du programme repose sur un réseau de correspondants népalais à même de "recruter" les candidats, de transmettre les bourses et de suivre les élèves.

Nos partenaires sont Madame le Docteur Clotilde Gauchan-Bernard, qui a travaillé à Tatopani en 1987 et qui vit au Népal depuis, ainsi que Mr Badri Bahadur Maskey, à Gorkha.

En pratique

En France, l'AFPN

  • collecte des fonds,
  • organise ou participe à des manifestations culturelles, visuelles et/ou gustatives,
  • participe à des forums inter associatifs

AFPN est membre du collectif interassociatif  Logo Humanis

Au Népal, l'AFPN

  • finance des bourses d'étude pour des jeunes gens (filles ou garçons) dans différentes écoles du pays (Jiri, Gorkha, Damauli)
  • a contribué en tout ou partie au financement de la construction des dispensaires de Lapu et Paudwar
  • a contribué au financement du fonctionnement des dispensaires de Gumda et Lapu jusqu'en 2015 et Paudwar jusqu'en 2016
  • a contribué à la réalisation d'un programme d'assainissement de la zone de captage des eaux de Gorkha par la construction de latrines (avec l'aide du Conseil Général du Bas-Rhin et de la Région Alsace).
  • a participé à la réalisation du réseau d'adduction d'eau de Maskichhap, en partenariat avec l'association Aleaugémeau